Notre projet

Slider3

Notre projet

Mise au point sur le cancer colorectal (CCR)

Le cancer colorectal (CCR) est le troisième cancer le plus fréquent et le deuxième le plus mortel en France avec près de 45000 nouveaux cas et 18000 décès estimés en 2019.

95% des cas de CCR surviennent après 50 ans et le risque double à chaque décennie. À 75 ans, le ministère de la Santé estime que quatre hommes et trois femmes sur 100 auront développé un CCR. Lorsqu’il est détecté à un stade précoce, il permet une guérison dans 90% des cas. C’est pour cette raison qu’il est recommandé de faire un test tous les deux ans dès l’âge de 45 ans mais, bien que remboursé à 100% par la sécurité sociale, seulement 28,9% des français l’ont réalisé sur la période 2018-2019. Notre projet constitue donc une alternative au dispositif existant − l’OC-Sensor® − et répond à une urgence sociétale.

Sachant que 57 % des 40-59 ans et 35 % des 60-69 ans sont déjà équipés d’un Smartphone et que le marché de l’e-santé est en pleine croissance, nous avons développé notre produit afin de s’inscrire dans cette amélioration de l’accès aux soins et de répondre aux besoins de santé des populations les plus isolées, de favoriser la médecine préventive et l’autonomie des patients et de contribuer à la concertation médecin-patients.

Le but de notre projet est donc de développer un test de médecine connecté et le moins intrusif possible afin de dépister les patients à risque tout en proposant une écoute active, une réponse rapide à la suite du test ainsi qu’un accompagnement personnalisé via une application mobile.

Notre test de dépistage

Comme évoqué précédemment, aucun test actuellement mis sur le marché n’a fait les preuves de son acceptation par le grand public. Nous avons donc souhaité développer notre solution afin de l’intégrer au sein de la catégorie des tests in vitro réalisés par les patients eux-mêmes (type test de grossesse).

Notre produit est fonctionne sur les mêmes principes que les tests réalisés en laboratoire. L’utilisateur prélève un échantillon calibré à l’aide d’une pince, insère la pince dans un dispositif contenant un liquide de resuspension et une bandelette de test. L’échantillon sera ainsi analysé en 5 à 10min et – via une application mobile – notre solution accompagnera l’utilisateur dans les étapes qui suivent en cas de résultat positif (mise en contact avec un médecin spécialiste) ainsi qu’en cas de résultat négatif (conseils personnalisé concernant les habitudes alimentaires et encourage la réalisation du test tous les deux ans comme préconisé par les institutions de santé publiques).

Il n’existe actuellement sur le marché aucune application de santé connectée pour le dépistage du cancer colorectal. Notre test s’inscrit donc dans un processus d’évolution de la pratique médicale en matière d’e-santé. Via son intégration à l’Espace de Santé Numérique, notre application mobile − munie d’un système de messagerie sécurisé − permettra une relance simple et peu coûteuse ainsi que la transmission des résultats au médecin traitant de l’utilisateur.

Voici le fonctionnement schématisé :

Un projet encadré par une équipe d’experts scientifiques

Dr Jean-Michel Godart

Dr Jean-Michel Godart

Détient les UE Immunologie ainsi que Bioéthique et Physiopathologie d’un Master 1 qui lui permettront d’intégrer un organisme de recherche lors de sa future pratique. Passionné par l’informatique, Jean-Michel Godart est convaincu que la médecine de demain sera personnalisée et que la santé connectée − notamment via les auto dépistages – rendra les patients acteurs de leur santé. Il est persuadé que ce projet permettra de renforcer la prévention du cancer encore trop faible et méconnue, favorisera le suivi des patients et limitera leurs souffrances.

Dr Marc Godart

Dr Marc Godart

Chargé des aspects biotechniques de la microfluidique, le Docteur Godart est Président de la société Godtech qui étudie la protéomique et les biomarqueurs de gravité en collaboration avec l’université Paris-Descartes dans le but d’un meilleur contrôle de la prévention. il coordonne le choix des biomarqueurs dans le cadre d’une future étude d’épidémiologie et recherche clinique proposée au Pr Ingrand et au Dr Defossez du Service d’information médicale et de santé publique – Unité de Biostatistique, Epidémiologie, Registre des Cancers – CHU Poitiers.

Scroll to top